Les milieux économiques rencontreront les dirigeants de la CUS cet après-midi pour parler de l’A35.
Quand le traffic automobile dépasse le seuil de 14000 véhicules par heure, l’A35 sature. C’est sa capacité maximale d’absorption, à hauteur de Cronenbourg, pour garantir de bonne conditions de fluidité. Au-delà le flux est obligé de ralentir, voire de s’arrêter, c’est l’embouteillage. En 2003 les observations de la Direction de l’Équipement mentionnaient que ce seuil est atteint les jours ouvrés entre 7h et 9h et entre 16h et 18h. Il est approché et parfois dépassé entre 12H et 14h.

12.06.28-Dna-A35-ce-trafic-qui-ne-passe-plus