D’Étienne Bezler, adhérent d’Alsace Nature, de Strasbourg, une réponse à la tribune (DNA du 2 novembre 2012) rédigée par les urbanistes Micha Andreieff, Michel Messelis et Jean Werlen :

12.12.04-Dna-des-options-inacceptablesA